La dimension internationale d’un emploi dans une multinationale permet de côtoyer des personnes issues de divers horizons. Pour cette raison, des problèmes d’intégration peuvent rapidement surgir chez ceux qui ne s’y sont pas préparés. Que faut-il donc faire ? Voici quelques recommandations qui vous aideront à résoudre ce problème !

1. Maîtriser l’anglais : le must have !

La prise de service dans une multinationale est le meilleur projet professionnel dont puisse rêver un employé. Pour mieux s’intégrer dans cette organisation, il est important que vous fassiez vos preuves. Dans une multinationale, le premier atout à avoir est la parfaite maîtrise de la langue anglaise. Une formation d’anglais en ligne serait alors appropriée si vous n’avez que les notions de base ou si vous n’avez aucune maîtrise de la langue. Vous pouvez ainsi avoir le minimum requis pour être incontournable.

Puisque l’anglais est devenu universel dans le monde des affaires, il est vraiment crucial de le comprendre pour participer activement aux discussions avec les partenaires étrangers. Ceux qui désirent se former peuvent avoir recours aux organismes de formation. Toutefois, il est important que ces derniers soient en mesure de vous fournir des certifications.

2. Prendre le temps d’observer

Au début de votre métier professionnel, vous devez accepter le statut de « novice ». Vous mettrez ainsi votre temps d’adaptation à profit pour comprendre le fonctionnement de l’entreprise. Durant cette période, vous aurez à analyser :

  • le comportement de chaque membre du personnel ;
  • la manière de travailler de l’équipe ;
  • la communication au sein de la multinationale.

Grâce à ces trois facteurs, vous pourrez immédiatement déterminer le rôle de chaque collaborateur. Mieux, vous saurez à qui vous adresser en cas de problème. Cette précaution ne sous-entend pas que vos expériences antérieures ne vous serviront pas dans votre carrière. Néanmoins, il est préférable que vous ne fassiez pas de comparaison au risque de vous confondre. Il est évident que les outils, les procédures et l’ambiance peuvent être en totale contradiction avec ceux de votre ancien travail. Le cas échéant, un partage d’expérience peut agacer vos nouveaux collaborateurs.

3. Se renseigner sur l’activité de la multinationale

Une entreprise, notamment une multinationale, doit faire face à de nombreux défis. Cela veut dire que ces politiques changent en fonction des objectifs à atteindre. Il est donc fondamental que vous soyez sur la même longueur d’onde avec le reste des membres de la firme. Cette condition est essentielle pour que vous ayez une brillante carrièreBien que vous déteniez des notions avant l’entretien d’embauche, la réalité peut devenir tout autre après votre prise de poste. Vous pouvez découvrir de nouvelles informations sur l’histoire, les valeurs ou la modification de l’activité de l’entreprise. Une éventuelle ouverture de capital peut vous avoir échappé au cours de vos précédentes recherches.

Par ailleurs, d’autres aspects peu formels de la société internationale méritent votre attention. Il s’agit, évidemment, du style vestimentaire adopté durant toute la semaine. Vous pourrez déjà poser cette question à votre nouvel employeur avant votre premier jour de travail.

4. Faire preuve de motivation

La volonté et la motivation sont deux éléments clés qui boosteront votre intégration au sein d’une multinationale. Étant présente dans plusieurs pays, l’entreprise a besoin de personnes qualifiées et disposées à en faire davantage. Autrement dit, vous devez avoir une attitude participative pour montrer que vous êtes concerné par l’essor et la pérennité de la société. Pour le faire, vous devez être prêt à aller au-delà de votre cahier de charges. L’intéressement aux travaux des collègues et le partage de votre savoir-faire sont de précieux atouts. Toutefois, veillez à le faire humblement afin de ne pas « plomber » la bonne atmosphère qui règne.

Pour rester dans cette logique, vous devez savoir communiquer avec votre supérieur hiérarchique. L’objectif est de pouvoir vous renseigner sur votre niveau d’avancement et d’intégration à l’équipe. Par la même occasion, vous instaurez un lien de confiance. Posez également des questions sur vos futures missions pour lui faire comprendre votre envie de rester au sein de l’entreprise.

5. Garder sa positivité et sa sérénité

Une multinationale suppose un grand travail pour un débutant. Ce sont de nouveaux instruments, de nouvelles collaborations et de nouveaux processus qui lui seront imposés. Parfois, il devra apprendre l’anglais de manière intensive pour atteindre son but qui est de mieux s’intégrer. Cette étape peut donc s’avérer difficile, voire épuisante. Cela peut avoir comme conséquence l’apparition du doute et de la démotivation. Dès que vous avez ces symptômes, dîtes-vous que vous devez tenir bon à tout prix ! La phase épuisante de votre nouvelle carrière ne durera que quelques mois. Une fois qu’elle sera terminée, vous serez à votre aise et vous posséderez de bonnes bases.

Il en est de même pour le stress qui est tout à fait inutile. Il n’est pas judicieux que vous ayez une trop forte pression. Il est clair que votre recrutement a été fait parce que votre profil correspond aux attentes du poste. Par conséquent, vos compétences ne sont pas mises en cause. Il vous faut simplement un temps d’adaptation et sa durée n’est pas de quelques jours.

6. Créer des liens avec votre entourage

Pour que votre adaptation soit rapide, il est essentiel que vos collègues s’y impliquent. Leur ancienneté dans la firme ainsi que leurs connaissances vous seront très utiles. Pour cette raison, vous devez nouer des liens amicaux avec eux. Même si vous êtes d’un tempérament assez timide, évitez de rester seul dans votre coin. Cette astuce ne se limite pas uniquement aux salutations, mais elle s’étend aussi à une interaction fréquente. Il faut donc :

  • contribuer à la recherche d’idées lors des séances de brainstorming ;
  • aller aux pauses déjeuner ou aux pauses-café ;
  • être serviable en proposant des services ;
  • faire preuve de gentillesse en partageant vos gourmandises.

Outre cette liste, pensez également à parler de vous et de vos loisirs afin de mieux vous faire connaître. Cependant, il ne faudrait pas inventer une fausse personnalité pour vous intégrer. L’idéal est donc de rester soi-même pour se corriger au mieux en cas de reproches. La limite professionnelle doit aussi être respectée pour éviter les quiproquos.