En parlant de phénomènes physiques, on utilise beaucoup les termes d’évaporation et d’ébullition. Voici les principales différences entre ces deux mots.

Évaporation

L’évaporation, est un processus physique où le passage de l’état liquide à l’état aériforme (gaz ou vapeur) impliquant uniquement la surface du liquide est mis en évidence. Dans ce cas, seules les couches superficielles sont concernées et le processus se déroule à n’importe quelle température dans laquelle se trouve notre liquide. Dans le cas de l’évaporation, une molécule s’évapore de la surface du liquide, abandonnant le liquide lui-même, ne passant à l’état gazeux que si elle acquiert suffisamment d’énergie cinétique pour s’échapper ; cela se produit de manière totalement aléatoire et selon les lois dictées par la physique. Plus l’évaporation du liquide est élevée, plus la baisse de température qui en résulte est importante. Le phénomène de le processus d’ébullition évaporation est différent.

L’ébullition

L’ébullition est le processus physique de vaporisation impliquant la masse entière du liquide. Ce processus permet la formation de bulles, qui montent à la surface et s’échappent à travers elle. Contrairement à l’évaporation, le processus d’ébullition évaporation concerne tout le volume du liquide et la valeur de cette température dépend de la pression à l’extérieur du liquide. Si un individu veut amener une eau liquide à l’état d’ébullition eau, il doit augmenter considérablement la température ébullition et, par conséquent, il  abaisse sa pression.

Température d’ébullition

La température d’ébullition, caractéristique d’une substance ou d’un mélange pur, appelée point d’ébullition, est en effet importante. Elle est caractérisée par des valeurs de température et de pression dans lesquelles coexistent les phases liquide et aériforme. Chaque liquide, en effet, a sa propre température d’ébullition, son processus d’ébullition évaporation précisément définie. De plus, la température d’ébullition eau, varie en présence de substances dissoutes dans le liquide examiné. À mesure que la température augmente, la pression de vapeur augmente ; à la même pression, en chauffant un liquide qui n’est pas encore à l’état d’ébullition, on le porte à ébullition ; tandis qu’inversement, si un liquide en ébullition se refroidit, l’ébullition cesse d’exister.