Le babysitting est devenu au fil des ans un véritable métier qui permet à celles et ceux qui l’exercent de se constituer un petit pécule. Dorénavant, la demande se fait de plus en plus croissante pour les avantages qu’il apporte non seulement aux parents, mais aussi à l’enfant.

Babysitting, un vrai métier

Depuis la nuit des temps, il est de coutume chez des voisins de se rendre service. Des parents qui travaillent à plein temps ou qui ont des courses à effectuer, par exemple, confient leurs jeunes enfants à une voisine pendant leur absence. Le babysitting est devenu un métier à part entière. Les jeunes filles suivent une formation professionnelle en la matière auprès des agences spécialisées pour devenir nourrice agréée. Comme il est rare de trouver une personne de confiance pour faire garder leurs enfants, les parents préfèrent recourir aux agences spécialisées comme Momji qui garantissent la sécurité et le bien-être de leurs chérubins. Dès lors, ce mode de garde est de plus en plus privilégié notamment durant les vacances scolaires où les petits sont contraints de rester à la maison pendant que les parents vaquent à leurs activités quotidiennes.

Babysitting, un tremplin pour l’éveil de l’enfant

Les fonctions de babysitting sont très appréciées par les parents d’enfants en bas âge. La plupart des parents constatent en effet que les conditions de vie quotidienne dans lesquelles vit l’enfant ont une grande influence sur son équilibre personnel. Les contraintes générées par les trajets quotidiens pour se rendre à l’école, entre autres, engendrent un stress chez l’enfant. Ainsi, le fait de le faire garder à la maison par une babysitter, du moins pendant les vacances scolaires, permet d’éliminer ce stress. Par ailleurs, la babysitter jouera le rôle de moteur d’éveil. De manière naturelle, elle éveillera l’attention de l’enfant par les jeux ludiques qu’elle va orchestrer. Il en est ainsi de la manipulation des cubes, des jouets de toutes sortes par la main. L’enfant apprendra naturellement le sens du toucher. Son sens de l’ouïe va se développer à travers la musique et les comptines, tandis que le fait de préparer et de lui donner ses repas va réveiller son sens du goût et de l’odorat. Enfin, les échanges constants entre l’enfant et sa nourrice permettent de faciliter et d’accélérer les capacités d’élocution de l’enfant. Le babysitting, effectué dans le cadre familier à l’enfant, dans son propre domicile, joue ainsi un rôle prépondérant dans le développement personnel, psychomoteur et sensoriel des enfants.

Babysitting et soin d’hygiène de l’enfant

Aussi bien chez les tout-petits que chez leurs aînés, la nounou devra accorder une attention particulière aux soins corporels et hygiéniques des enfants dont elle a la garde. Il importe que les parents n’aient aucune inquiétude quant à la garde d’enfants à domicile et peuvent compter entièrement sur la nounou pour prendre soin de leur progéniture. Ainsi, le babysitting consiste également à faire prendre son bain à l’enfant, à le soigner, à l’habiller, à le coiffer… Tout cela doit se faire dans une tendre complicité afin de créer une relation de confiance permanente. Les moments de détente passés dans la salle de bain ou sur la table à langer vont contribuer au développement psychologique et affectif des petits. Ce sera d’ailleurs une occasion de les initier à connaître les objets qui les entourent, tels que miroir, brosse, serviettes…

Le babysitting et l’éducation

Le travail de garde d’enfants à domicile est non seulement un métier lucratif, mais se doit aussi d’être une passion. Communiquer et être en bons termes avec des enfants doivent se faire de manière naturelle et ancrés dans les habitudes de la personne qui assume la fonction. Pour cela, ce mode de garde requiert une excellente aptitude à aimer les enfants et à s’occuper d’eux, à leur montrer de l’affection, de la tendresse, à répondre à leurs besoins et petites caprices… La tâche demande plus d’attention lorsqu’il s’agit de jeunes enfants de l’âge du préscolaire et de la maternelle. À ce stade, il s’agit d’éveiller la curiosité de l’enfant, de lui faire découvrir une passion, des centres d’intérêt, de lui faire connaître l’environnement et le monde… La babysitter doit ainsi faire montre de maturité ainsi que d’une certaine capacité pédagogique et du sens de responsabilités. Son rôle est en effet d’assurer, du moins, une partie de l’éducation de l’enfant qui lui est confié, tout en veillant à sa sécurité durant l’absence des parents. Dans la majorité des cas, elle peut être appelée à chercher l’enfant après l’école, ou à faire le suivi de ses devoirs et leçons de maison.