L’ONU (Organisation des Nations unies) dispose d’un certain nombre d’instituts spécialisés, dont l’OMS connue à l’étranger sous le nom d’OMS (Organisation mondiale de la santé). Cet institut s’occupe spécifiquement de la santé de la population mondiale et l’un de ses objectifs est d’améliorer constamment les normes de qualité de la santé d’un point de vue physique, mental et social. Depuis sa création, l’OMS a toujours organisé des campagnes de sensibilisation pour le contrôle et la prévention de certaines maladies (tuberculose, paludisme, maladies vénériennes, etc.).

Création de l’OMS

L’OMS est une organisation internationale créée à New York le 22 juillet 1946. Elle est entrée en vigueur le 7 avril 1948. Régi par un statut, cet organisme a pour objectif premier « d’atteindre les niveaux les plus élevés de santé et de soins de santé dans le monde », en impliquant tous les pays du monde (et pas seulement ceux qui l’ont rejoint).

En 2018, 194 pays, dont l’Italie, la France, l’Allemagne,… sont membres de l’Organisation mondiale de la santé. Ces pays forment également l’Assemblée mondiale de la santé (AMS), dont le siège est à Genève et qui a principalement des fonctions législatives.

L’OMS a le pouvoir d’édicter des dispositions et des mesures pour assurer le bien-être des populations de chaque nation. L’OMS établit les lignes directrices de la politique financière et administrative de l’entité et décide des mesures éventuelles à prendre. Outre l’Assemblée, la structure de l’OMS comprend un Conseil exécutif composé de 34 experts de la santé et du Secrétariat, dirigé par un Directeur général. Il existe également six bureaux régionaux, dont la plupart fournissent une assistance technique.

Tâches et activités de l’OMS

La santé est un aspect à multiples facettes. Un organisme tel que l’OMS a pour tâche d’ analyser toutes les maladies existantes et de développer des solutions possibles aux problèmes majeurs tels que les épidémies et la propagation de maladies dangereuses pour la santé humaine.

Les activités de l’OMS sont particulièrement concentrées dans les régions les plus pauvres du monde, où des efforts sont déployés pour renforcer les installations de soins de santé en introduisant des équipements modernes et innovants.

Les États membres de l’OMS allouent les fonds nécessaires pour agir dans les pays qui en ont le plus besoin, également pour prévenir les pandémies et les épidémies (la grippe espagnole de 1918 ou encore comme le virus Ebola, qui a effrayé le monde en 2014). Les autres activités spécifiques de cette organisation sont celles de prévention des maladies à haute prévalence par le biais de campagnes de diffusion spécifiques. Chaque maladie infectieuse est contrôlée et surveillée depuis sa naissance, établissant différents degrés d’alerte. Parmi les épidémies les plus connues au niveau mondial figurent le SRAS (en 2002), la grippe porcine (en 2009) et le Coronavirus (pandémie du Covid 19en 2020), qui sont devenus à un certain moment redoutables pour la santé publique.

OMS : structure et divisions opérationnelles

L’Organisation mondiale de la santé est structurée selon des divisions opérationnelles spécifiques, qui permettent d’avancer dans différentes directions toujours dans la poursuite de l’objectif commun, qui est d’assurer des normes élevées de santé publique dans tous les pays du monde.

L’OMS est chargée d’activités particulières dans le domaine pharmacologique, telles que la rédaction et la mise à jour des stupéfiants, le répertoire des plantes médicinales au niveau international, la compilation et la mise à jour des médicaments essentiels, la compilation de la pharmacopée.

Afin d’atteindre ses objectifs, l’OMS travaille en permanence avec des fondations, des organisations, des institutions et aussi des représentants du secteur privé.

La santé mondiale étant une préoccupation internationale, l’Organisation Mondiale de la Santé a par exemple débloqué des fonds d’urgence pour traiter cette pandémie de Covid 19. Entre autres aussi, l’envoi de masques a été aussi déployé pour éviter la propagation du virus.

Néanmoins, les Etats-Unis ont décidé de quitter cette organisation suite à la décision prise par leur président Donald Trump.