Très souvent, les deux termes État et Nation sont mal utilisés. En réalité, les deux mots ont des significations très différentes l’un de l’autre.

L’État

Le terme d’État dérive du terme latin « statut » et indique un certain statut d’un peuple, le statut d’unité. Il s’agit d’un système juridique qui exerce son pouvoir souverain sur un territoire limité. L’État commande également par l’intermédiaire de la force armée dont il détient le monopole légal.

Certains universitaires ont exprimé leur opinion sur le terme « État ». Le premier, Karl Emil Maximilian Weber, économiste, sociologue, philosophe et historien, considéré comme l’un des pères fondateurs de l’étude moderne de la sociologie et de l’administration publique, désigne l’État comme un sujet institutionnel de nature politique, dans lequel l’appareil administratif avance avec succès une revendication de monopole de la contrainte de la force légitime en vue de l’application des lois.

Sociologue, politologue, historien américain et auteur de nombreux ouvrages sur les relations entre politique, économie et société, désigne comme État l’organisme qui contrôle la population d’un territoire donné. L’organisation doit cependant être autonome, centralisée et se différencier des autres sujets opérant sur le même territoire.

Il existe deux distinctions d’État. Le premier est appelé « État communautaire » qui met en relation les populations sur un territoire donné et est de toute façon organisé autour du pouvoir central, et le second est l' »État gouvernemental » qui désigne plutôt le pouvoir central souverain qui détient le monopole de la force et qui impose le respect de certaines règles sur un territoire bien défini.

La nation

Le terme « Nation » est dérivé du mot latin « Natoo » (naissance) et désigne une communauté d’individus qui partagent certaines caractéristiques telles que la langue, la culture, les traditions, la situation géographique, l’histoire et le gouvernement.

Lorsqu’une nation occupe plus ou moins entièrement le territoire d’un État, et que les personnes qui la composent décident donc de partager à la fois la culture, les lois et l’économie, il se crée une situation idéale, que l’on appelle État-nation ou État communautaire.

Dans cet article nous allons vous expliquer quelle est la différence entre État et Nation au travers un format ludique mais aussi comment peut-on définir, distinguer ou associer les caractéristiques d’un Etat et d’une Nation…

Le monde est constitué d’une mosaïques d’états, presque 200, mais de beaucoup plus de nations et de peuples. Comment cela se fait-il ? Il faut bien comprendre que les concepts de nation et d’état sont bien deux concepts différents, bien que les deux termes soient parfois utilisés pour désigner un même concept.

  • L’État

Un état est un concept politique qui se réfère à une organisation sociale, économique et politique souveraine, formée par des institutions qui régulent la vie d’une communauté sur un territoire délimité par des frontières. Dans le droit international, pour qu’un état soit reconnu comme tel, il faut donc qu’il respecte trois conditions :

  • Un territoire délimité par des frontières terrestres et/ou maritimes
  • Une population : ensemble des personnes rattachées à l’État par une nationalité.
  • Un gouvernement : les organes qui représentent l’état et appliquent son autorité.

Un état est souvent désigné comme un pays, car leurs significations sont très proches. Un pays désigne une aire géographique et humaine, qui constitue souvent les conditions d’un état. Sauf que « pays » peut également désigner des régions ou provinces de dimensions variables qui ne sont pas des états.

Par exemple en France le terme « Pays » est accepté pour désigner des régions naturelles et traditionnelles, comme le pays de Valois en Île-de-France ou le pays de Foix en Ariège.

2.  La Nation

Le terme « Nation » n’est pas reconnu juridiquement, et sa définition peut varier en fonction des zones géographiques. En règle générale, une nation fait référence à une population vivant sur un même territoire et unie par une même histoire, culture, langue voire origine ethnique. Cependant une Nation n’est pas toujours synonyme d’état, et il existe des nations sans états, et des états dans lesquels cohabitent plusieurs nations. Nous allons décrire plusieurs cas ci-dessous :

  • La nation Kurde est une nation sans état. Le territoire géographique de cette nation est à cheval entre 4 pays : l’Irak, l’Iran, la Syrie et la Turquie. Dans les 4 pays, la nation kurde partage une même langue, une même culture et une même religion.
  • En Europe, il existe de nombreuses nations qui ne constituent pas d’état, et qui bien que possédant une certaine autonomie et souveraineté, font partie intégrante d’autres états : La Catalogne en Espagne, l’Écosse au Royaume-Uni ou encore la Flandre en Belgique.
  • Il existe des états composés de plusieurs nations, comme le Royaume-Uni, composé de la nation anglaise, galloise, écossaise et irlandaise, ou la Belgique composée de la nation wallone et flamande.
  • Un état peut reconnaître officiellement l’existence d’une ou plusieurs nations en son sein, comme c’est la cas du Canada qui reconnait officiellement que les québécois forment une nation à part entière au sein de l’état du Canada, mais n’a aucune obligation de le faire. Une nation n’est pas reconnu par le droit international.

3.  L’Etat-Nation

Parfois une nation peut disposer d’une entité politique et constituer un état, on parlera alors d’État-nation, c’est à dire que le territoire de l’état correspond au territoire géographique d’une même nation, comme c’est le cas de la France par exemple.

Un État-nation est un concept qui juxtapose une notion d’ordre identitaire, la nation (c’est-à-dire des individus qui se considèrent liés entre eux) et une notion d’ordre juridique, l’État (en tant qu‘organisation politique).