C’est l’un des hymnes nationaux les plus célèbres au monde, la Marseillaise. Rouget de Lisle, le créateur, était un soldat de l’armée du Rhin et a composé cette marche militaire pour accompagner l’entrée de l’armée dans la ville de Paris. La Marseillaise est une marche militaire d’une matrice révolutionnaire claire, initialement intitulée « Chant de guerre de l’armée du Rhin », et composée de sept vers entrecoupés du refrain.

L’origine et les débuts de La Marseillaise

En avril 1792, au milieu de la Révolution française, l’armée dont Rouget de Lisle faisait partie se trouvait à Strasbourg, alors que la France avait déclaré la guerre à la Prusse et à l’Autriche.

La Marseillaise est née le 26 avril 1792 : la chanson a ensuite été adoptée par la France comme hymne national. Il semble que ce soit le maire de Strasbourg, le baron Dietrich, qui ait demandé à Rouget de Lisle de composer une marche militaire. Les personnalités de l’armée, après en avoir entendu la raison la première fois, ont été fascinées par cette marche et ont donc décidé de faire distribuer des copies de la marche à tous les soldats et révolutionnaires.

Même Rouget de Lisle ne s’attendait certainement pas à ce que cet air devienne si célèbre qu’il devienne un véritable hymne national français ! Au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg, il y a un tableau de l’artiste Isidore Pils, dans lequel est immortalisée la scène de Rouget de Lisle chantant la marche dans la maison du baron, ignorant qu’elle allait bientôt devenir un hymne national !

Le 14 juillet 1795, la Marseillaise est officiellement déclarée hymne national de la France : le 10 août de la même année, des soldats entrent à Paris en chantant l’hymne au milieu de la foule enthousiaste.

En 1815, avec la Restauration imposée par Louis XVIII, l’hymne fut interdit, et cela se reproduisit en 1830, par Napoléon III. La matrice révolutionnaire de l’hymne est considérée comme un danger pour la France, et dans cette période historique il y avait un ferment particulier contre les empires et le pouvoir absolutiste. En 1879, il a été définitivement établi que la Marseillaise est l’hymne national français, et l’est encore aujourd’hui.

Quel est le contenu de la Marseillaise ?

Il ressort immédiatement, à la lecture du texte de l’hymne, qu’il n’y a pas d’incitation à se battre et à sacrifier sa vie (comme on le trouve habituellement dans d’autres hymnes nationaux, voir celui de l’Italie), mais plutôt une invitation à se battre et à être des vainqueurs. La Marseillaise a été retouchée dans le temps par rapport à l’original, et une version orchestrale a également été élaborée.

Sous le Second Empire, par exemple, la Marseillaise, jugée inappropriée, fut remplacée par un autre hymne national composé par la mère de Napoléon III, « Partant pour la Syrie ». Certains chercheurs pensent que le véritable compositeur de la pièce en question est Louis Brouet.

L’origine de la musique est toujours en discussion, il y a une certaine ressemblance avec une œuvre spécifique de Wolfgang Amadeus Mozart, mais aucune conclusion exacte n’a été tirée, et ce ne sont que des hypothèses.