Longtemps présenté comme l’arme antibavures par excellence, le flashball fait aujourd’hui l’objet de polémiques. Depuis 2002, les forces de police françaises ont été dotées de pistolets lançant des projectiles de caoutchouc. L’impact est équivalent à un gros coup de poing et ne fait courir, en théorie, aucun risque grave aux personnes touchées. Mais plusieurs personnes atteintes par des tirs de flashball ont perdu un oeil ou subi de multiples fractures à la mâchoire. L’arme est-elle trop imprécise ? Les fonctionnaires insuffisamment formés ? Le fabricant, un armurier de Saint-Etienne, a accepté d’ouvrir les portes de son centre d’essai, et la police a laissé filmer une session d’entraînement.