Le peuple d’origine celtique ou Celtes ont été salués comme les pères de l’Europe et ont vécu dans les îles Britanniques, la France, la péninsule ibérique, l’Europe centrale et la Turquie centrale.

De nombreux noms de lieux en Europe sont d’origine celtique, et la plupart des routes une fois attribuées aux Romains sont maintenant reconnus comme ayant été créé par les Celtes.

La civilisation celte, qui s’est développée depuis l’âge de bronze jusqu’à la période romaine, est l’une des plus anciennes d’Europe. Des siècles de persécution, à commencer par la Guerre des Gaules de Jules César, a conduit à la latinisation des Celtes continentaux et la quasi-extinction des peuples celtiques.

L’histoire des Celtes est marquée par une succession de conquêtes spectaculaires (jusqu’au IIe siècle av. J.-C.) qui les menèrent jusqu’en Asie Mineure, puis par une suite de défaites qui les cantonna aux seules îles britanniques et à l’Irlande, après la guerre des Gaules de -58 à -51 avant notre ère.

C’est certainement leur incapacité à s’unir et à fonder des entités politiques plus vastes que la cité ou la confédération de peuples qui les a perdus : il semble qu’à l’instar des Grecs archaïques, les Celtes eussent horreur du centralisme et ne connussent que des alliances temporaires.

En plus de Carnac ou Stonehenge, des sites mégalithiques se trouvent aussi en Galice. Ils témoignent d’un imaginaire celte peuplé de créatures mythiques très ancrées dans la nature. De nombreuses représentations restent encore aujourd’hui mystérieux.