A l’aide de technologies récentes, de l’expertise des plus grands historiens internationaux et des récentes découvertes réalisées au Yémen, La Reine de Saba jette un jour nouveau sur la légende, et au-delà du mythe, révèle la véritable Reine et l’extraordinaire histoire de sa glorieuse civilisation.

En 1952, une équipe d’archéologues menée par l’Américain Wendell Phillips entreprend des fouilles au Yémen. Le groupe espère découvrir les vestiges du temple de Saba, résidence de la reine légendaire du même nom.
La dangerosité des lieux contraignent les scientifiques à abandonner leurs recherches.
Cependant, de nombreuses images de leurs découvertes ont été tournées et ont pu être exploitées.
A notre époque, la sœur de Wendell Phillips part en expédition sur les traces de son frère avec pour objectif de compléter son travail et de faire la lumière sur la mystérieuse reine de Saba.
Ce personnage fascinant mentionné dans la Biblele Coran, les textes sacrés éthiopiens et le folklore arabe, aurait régné sur un territoire qui s’étend sur l’Ethiopie et le Yémen.
Les textes sacrés la décrivent comme la plus belle femme du monde et lui prêtent parfois d’étranges attributs comme des jambes de bouc ou d’âne.
Compagne du roi Salomon, elle l’aurait quitté pour Hiram, l’architecte le plus talentueux de son époque.
Les découvertes de la nouvelle expédition permettent de lever le voile sur de nombreux mystères de la civilisation sabéenne et de son illustre suzeraine.