La traduction multilingue de documents permet d’avoir des documents déclinés en plusieurs langues. Ces documents peuvent être ainsi compris par d’autres personnes qui ont en besoin, mais qui ne parlent forcément pas la langue d’origine. Cette tâche, ne doit pas être considérée à la légère. Un projet de traduction est un projet comme tout autre. Il est important de bien le gérer pour avoir un équilibre entre la qualité, le coût et la durée du travail. L’intégrité du document doit aussi être totalement préservée. Aucune déformation d’idée ni de propos ne doit être faite, surtout pour des documents sensibles et étatiques. Faire un appel à une agence de traduction professionnelle est alors vivement conseillé pour éviter de tels soucis.

Un service de traduction humain

Il est judicieux de faire la traduction soi-même, à défaut de la faire faire par une institution spécialisée. Un traducteur professionnel humain a un excellent niveau de formation et d’expérience. La traduction de mot-clé est plus propre et irréprochable. Le langage et le style de rédaction employés dans les traductions sont également toujours respectés. Si vous êtes à Nice ou aux alentours, ou même n’importe où en France, vous pouvez léguer tous vos projets de traduction à des professionnels. Pour ce faire ou pour juste avoir un devis, cliquez ici. Une agence de traduction à Nice traite tout type de documents. En allant de la traduction juridique, à la traduction de fiche de produit, leur zone de confort est très variée. Le prix de prestation est relativement plus cher, mais la différence de résultat par rapport aux services automatiques en ligne est vraiment palpable. En outre, toutes les agences traductrices offrent un service d’assermentation afin que tous les documents traduits soient acceptés par toutes institutions administratives et gouvernementales qui en auront besoin. Toutefois, ces certifications peuvent toujours être faites par vous-mêmes.

Un service de traduction automatique

En ligne ou grâce à divers logiciels, il y a aujourd’hui une multitude de services de traduction de documents automatique. En quelques clics et en quelques minutes, la traduction est effectuée. De tels services n’offrent pas toujours une traduction optimisée, mais contiennent des déformations de propos, des mot-à-mot… Cela résulte de l’algorithme de fonctionnement de ces services et logiciels, non dotés d’intelligence ni d’esprit d’initiative, mais robotisés. Dans de très rares domaines et circonstances, ce genre de traduction peut être acceptable et pas trop lourd de conséquences. Mais dans d’autres, le résultat peut être catastrophique. Le ton du document peut ne pas du tout être préservé. Il en est de même pour le style littéraire. Les idées sont alors mal transmises ou pas du tout. Voilà pourquoi les services d’une agence de traduction sont utiles.

La gestion d’un projet de traduction

Peu importe la localisation géographique, que ce soit une agence traductrice à Nice ou autre, le mode de gestion d’un projet de traduction reste à peu près le même. Trois grandes étapes sont toujours à être respectées. Dans un premier temps, l’analyse du projet doit se faire. Cette étape permet à l’agence de savoir les réelles attentes du client. Pour une traduction multilingue, cela implique les langues cibles et la date d’échéance proposée par ce dernier. Lors de cette analyse, l’agence voit de quels types de documents il s’agit, ainsi que le volume de mots à traduire. Elle peut alors statuer un devis et le communiquer au client. En interne, elle constitue une équipe avec les ressources humaines qualifiées nécessaires au travail. Pour le contrôle qualité final, un spécialiste est désigné en interne ou en consultance. Dans le cas d’acceptation du devis par le client, celui-ci transmet toutes les données sources à l’agence. La seconde étape consiste à faire la production. C’est le démarrage du projet. Les contraintes impliquées par le projet ainsi que les ressources dont dispose l’équipe sont évaluées. Il est alors plus facile de répartir et d’organiser les tâches par ordre de priorité. Durant cette phase, le client doit toujours être au courant de l’avancement de l’opération. Un agent assure donc la liaison entre l’agence et le client. À la fin de la traduction, les documents traduits passent par divers contrôles importants. Ceux-ci regroupent la relecture et la remise en page. Le tout peut enfin être remis au client final. La troisième et dernière étape est propre à l’agence. C’est la post-production. Les documents sources et traduits sont archivés et classés au sein de l’agence. Cela facilitera les recherches ultérieures pour toute modification ou autre intervention voulue par le client.

Quelques précautions à prendre

Quelques précautions sont à prendre si vous voulez vous payer les services d’une agence pour vos projets de traduction. Il est avant tout primordial de s’assurer que l’agence ait une situation légale et un quartier général physique existant. En effet, les institutions ne respectant pas ces points sont parfois douteuses. La conservation de vos données doit être la plus importante pour votre sécurité, mais également pour l’agence. Toute boîte non fiable peut engendrer la fuite, voire la perte de vos données. Il est alors vivement souhaitable de savoir au préalable les politiques de confidentialités appliquées par l’agence. Le sérieux de l’agence est aussi à tenir compte. Cela vous évitera des désagréments lors du traitement de votre dossier. Ce professionnalisme s’appuie sur le respect des délais fixés et la qualité du travail, tant sur le domaine de la traduction proprement dite que sur les divers formatages et mises en page. Le domaine de compétence de l’agence est aussi important. Par exemple, la traduction juridique diffère largement de la traduction d’une étiquette. Un traducteur ayant des connaissances et compétences sur un sujet précis est toujours plus fiable dans tous les cas. Un traducteur à Nice connaitra forcément les moindres recoins de cette ville, plutôt qu’un autre en Australie. L’utilisation ou non d’un mémoire de traduction doit aussi être discuté avec l’agence. Cela signifie que l’agence doit vous fournir une traduction unique pour vos documents ou si elle peut faire des copier-coller venant d’autres documents. Cela risque de rendre vos traductions en de pâles copies de documents déjà existants. La question du paiement doit également être abordée ensemble avec l’agence. En général, il est préférable de ne pas faire affaire avec celles qui voudront vous faire payer bien avant le commencement des travaux. Cela vous évitera de vous faire arnaquer, ou de payer sans rien avoir en retour.

Avant l’agence de traduction

Toutefois, quelques points sont aussi sous votre implication avant que vous fassiez appel au service d’une agence de traduction. Il vous faut au préalable préparer les documents à traduire. Ces documents doivent être propres et définitifs. L’agence n’aura pas ainsi à fouiller dans vos ébauches, ni de recevoir de nouveaux éléments à traduire en pleine phase de production. Pour éviter tout retard dans vos plannings, faites en sorte de livrer les documents à traduire à l’agence avant sa production. Et bien que professionnelle, ne lui soumettez pas vos projets à quelques jours de votre besoin, au risque que l’agence ne puisse accepter l’échéance que vous lui proposeriez. Pour avoir une traduction optimale et dans le domaine du possible, il est aussi intéressant de ne faire les traductions que vers des langues connues et couramment parlées par de nombreuses personnes à travers le monde.