En août 1793, Toulon est aux mains des Anglais, soutenus pas les royalistes. La reconquête de la ville est une priorité absolue pour l’armée révolutionnaire. Napoléon Bonaparte, alors âgé de 24 ans, est commandant d’artillerie et s’oppose à la stratégie du général Carteaux, qui désire mener une attaque frontale contre Toulon. Sûr de lui, il désobéit. Sa folle initiative réussit mais lui attire les foudres de ses supérieurs.