Cette science, qui consiste à observer les mécanismes de la nature pour trouver des solutions techniques innovantes et douces pour l’environnement, connaît actuellement un véritable engouement.

Les mouvements et modes de progression de nombreuses espèces peuvent faire évoluer les techniques de transport. Observer les oiseaux permet ainsi de concevoir de nouveaux types d’avions ; grâce aux araignées, on peut imaginer des véhicules roulant sans encombre sur le sable ; avec les lézards, c’est le domaine des robots amphibies qui est concerné ; quant aux punaises d’eau ou aux truites, elles font réfléchir sur les principes de l’hydrodynamisme.
Et si, avec l’aide des chercheurs en biomimétisme, le monde animal et végétal nous indiquaient les voies pour sauver notre planète avant qu’il ne soit trop tard ? Le biomimétisme, terme renvoyant à l’idée d’imiter la nature, a été inventé par la chercheuse américaine Janine Benyus. Elle passionne notamment ingénieurs, architectes, designers et gestionnaires des déchets.