Un scooter d’occasion est plus accessible en terme de prix. Il est tout à fait possible de réaliser de bonnes affaires sur le marché de l’occasion. Mais, il faut aussi être très vigilant pour éviter les pièges. Pour vous aider à mettre toutes les chances de votre côté, profitez des conseils qui suivent.

Où acheter un scooter d’occasion ?

Différentes solutions s’offrent à vous pour l’achat d’un scooter 3 roues occasion, ou 2 roues. La première est de vous rendre tout de suite chez un professionnel. Un concessionnaire met souvent en vente de nombreux scooters de seconde main. L’avantage de cette option est que, avant d’être mis en vente, les engins sont contrôlés. Vous êtes donc plus assuré d’avoir un deux ou un trois roues qui est encore en bon état de marche. Par ailleurs, vous pouvez faire votre choix parmi les nombreux modèles proposés et directement les essayer. Et, si vous avez déjà un deux roues, beaucoup de concessionnaires proposent une reprise de votre engin pour vous aider à financer une partie ou la totalité de votre nouvel achat. Puis, les scooters vendus par les concessionnaires sont souvent assortis d’une garantie. La durée peut être de 3, 6, 12 ou 24 mois. Enfin, acheter à un professionnel vous permet d’avoir la certitude que le scooter à acheter n’est pas volé. La plupart des concessionnaires possèdent un site Web si vous souhaitez d’abord voir en ligne les modèles proposés avant de vous déplacer. Si cette solution vous intéresse et que vous cherchez un scooter d’occasion à Paris, cliquez ici.

Une autre option est de consulter les sites d’annonces entre particuliers. De nombreux propriétaires de deux roues y mettent en vente leur engin pour diverses raisons : envie de changement de modèle, changement de projet, problème financier, etc. Si un scooter d’occasion vous a intéressé, il suffit de convenir un rendez-vous avec le propriétaire pour vérifier l’état réel de l’engin.

Les points à vérifier avant l’achat

Lorsque vous arrivez sur place, examinez l’état global du scooter. Est-ce que son état correspond au nombre de kilomètres parcouru ? Comment est la carrosserie ? Est-ce que c’est rouillé ? Y a-t-il des rayures ? Est-ce que toutes les vis qui fixent les carénages sont toutes présentes ?

Ensuite, pour vous assurer que le kilométrage affiché est réel, vérifiez bien si le câble de compteur est branché à la roue. Après cela, examinez le guidon. Est-ce que vous pouvez le tourner sans difficulté. Qu’en est-il de l’état des pneus ? Les sculptures sont-elles encore visibles ? Puis, vérifiez les amortisseurs, ils ne doivent pas être arqués. Les freins aussi sont à vérifier.

Passez ensuite à la vérification du système électrique. Les clignotants, les feux, le klaxon… doivent tous fonctionner correctement. Enfin, essayez le scooter ! C’est primordial pour détecter les éventuels défauts invisibles à l’œil nu. Durant l’essai, vérifiez la présence d’un bruit anormal à l’arrêt par exemple. Assurez-vous que le scooter ne présente aucun défaut de trajectoire et ne dégage pas de fumée.

Les démarches à accomplir pour finaliser l’achat

Un scooter 125 occasion vous a plu ? Le vendeur doit effectuer le changement de propriétaire. Pour cela, il faut d’abord qu’il rédige un acte de vente signé. Ses numéros de carte nationale d’identité doivent y figurer. Il doit également vous remettre la facture d’achat ou le certificat de cession si l’engin a été déjà acheté en occasion, la carte grise, ainsi que le livret d’entretien. Assurez-vous que les numéros de série qui figurent sur le livret d’entretien, la facture et le moteur et le cadre sont les mêmes. Il est recommandé aussi de demander un certificat de non-gage. Ceci vous permet de connaître l’origine de l’engin, s’il est trop ancien, ou encore s’il a été volé.